Stockholm Syndrome

Partition guitare Partition basse Partition batterie

Traductions des paroles

Syndrome de Stockholm

Je ne resterai pas sur ton chemin
Laisse ta haine grandir
Et elle va crier, et elle va hurler, et elle va prier
Et elle avait un nom, oui elle avait un nom

Je ne vais pas te retenir
Laisse ta colère monter
Et nous volerons, et nous tomberons, et nous brûlerons
Personne ne s'en souviendra, personne ne s'en souviendra

C'est la dernière fois que je t'abandonnerais
Et c'est
La dernière fois que je t'oublierais
J'aurais souhaité le pouvoir

Regarde les étoiles
Laisse l'espoir brûler dans tes yeux
Et nous aimerons, et nous haïrons, et nous mourrons
Tout ça en vain, tout ça en vain

C'est la dernière fois que je t'abandonnerais
Et c'est
La dernière fois que je t'oublierais
J'aurais souhaité le pouvoir

C'est la dernière fois que je t'abandonnerais
Et c'est
La dernière fois que je t'oublierais
J'aurais souhaité le pouvoir

J'aurais souhaité le pouvoir

Stockholm Syndrome

I won't stand in your way
Let your hatred grow
And she'll scream and she'll shout and she'll pray
And she had a name, yeah she had a name

I won't hold you back
Let your anger rise
And we'll fly and we'll fall and we'll burn
No one will recall, no one will recall

This is the last time I'll abandon you
And this is
The last time I'll forget you
I wish I could

Look to the stars
Let hope burn in your eyes
And we'll love and we'll hate and we'll die
All to no avail, all to no avail

This is the last time I'll abandon you
And this is
The last time I'll forget you
I wish I could

This is the last time I'll abandon you
And this is
The last time I'll forget you
I wish I could

I wish I could

5 réflexions au sujet de « Stockholm Syndrome »

      • C’est capilo-tracté mais, il faut pas oublier que c’est Muse, donc la présence de ces paroles pourrait être voulue x)

        • Pour moi, ils nous parlent juste a chaque fois toujours de la meme chose, son amour, son ame soeur, c un message spirituel. C tres clair

  1. J’ai découvert Muse par hasard dans une très petite salle nommée « L’Atelier » à Luxembourg en mai 2001. Depuis lors, je suis victime d’une sorte de « Syndrome de Stockholm » où pris en otage par ce trio… je suis tombé amoureux de mes ravisseurs. Ce site est à leur image : Excellent ! Une seule petite remarque : je traduirais « I will abandon you », « I will forget you » par « Je t’abandonnerai », « Je t’oublierai ». Ce n’est qu’un minuscule détail face à votre grandeur.

Leave a Reply