Drones (chanson)

Drones est une chanson du septième album de Muse, Drones. C'est le seul morceau a cappella de Muse, et il est chanté par Matthew Bellamy uniquement, avec plusieurs couches de voix superposées. Il s'agit d'une reprise, avec paroles modifiées, de Sanctus & Benedictus de Giovanni Pierluigi da Palestrina (16ème siècle).

Traduction des paroles :

Drones

Tué par des drones

Ma mère, mon père,
Ma sœur et mon frère
Mon fils et ma fille
Tués par des drones

Nos vies entre vos doigts
Et votre pouce
Pouvez-vous ressentir quelque chose ?
Êtes-vous mort à l'intérieur ?
Maintenant, vous pouvez tuer
Depuis le confort de votre foyer, avec des drones

Amen

Drones

Killed by drones

My mother, my father,
My sister and my brother
My son and my daughter
killed by drones

Our lives between your fingers
And your thumb
Can you feel anything ?
Are you dead inside ?
Now you can kill
From the safety of your home with drones

Amen

Interprétation des paroles

Selon Matthew Bellamy : "Drones est une complainte pour les victimes qui se termine sur ce chœur fantomatique de l'oubli, ils ne verront jamais la justice, et ils ont été tués par un robot, il y a quelque chose de profondément tragique sur l'humanité ici."

source musewiki.org

Drones

  1. Dead Inside Partition basse Partition batterie
  2. [Drill Sergeant]
  3. Psycho Partition guitare Partition basse Partition batterie
  4. Mercy Partition guitare Partition basse Partition batterie
  5. Reapers Partition guitare Partition basse Partition batterie
  6. The Handler Partition guitare Partition basse Partition batterie
  7. [JFK]
  8. Defector
  9. Revolt
  10. Aftermath
  11. The Globalist
  12. Drones (chanson)

7 réflexions au sujet de « Drones (chanson) »

  1. Qu il y a t il de bizarre? Ca fait un peu trop religieux a ton goût? Ce n est que MBqui enonce une vérité!
    J adore

    • C’est vrai qu’aux premières écoutes, elle me semblait très étrange, il y avait quelque chose qui me « gênait », sans doute l’aspect plus « religieux ». Mais après plusieurs écoutes, je la trouve de plus en plus envoûtante. La voix de Matt est un délice à entendre, si pure, si douce… On dirait des caresses, dommage que la chanson ne dure pas plus longtemps, j’ai l’impression d’entendre sa voix comme javais auparavant, ça fait une sensation super étrange, j’ai l’impression de l’entendre juste à côté de moi, je suis tombée amoureuse de cette chanson. Cela fait un effet de génie je trouve, elle est vraiment réussie, vraiment originale.

      • Il est vrai qu’à la première écoute cela surprend. Mais une fois qu’on connait les paroles, le sens de cette chanson, chantée de cette manière, en fait c’est émouvant. Magnifique et profondément triste.
        Cet album raconte beaucoup de choses, après avoir lu toutes les traductions je ressent bien plus chaque morceaux, j’en saisit le message. Merci à la (ou les) personne qui a créé ce site.

  2. Magnifique arrangement de Matt sur un truc inconnu de Palestrina (à peine plus connu que son truc), merveilleusement chanté comme d’habitude par l’ange de Muse. Et oui, il a osé, sur un album rock, mais il nous surprend tous les jours, c’est pour ça qu’on l’aime,non?

Laisser un commentaire