5 moments musicalement intéressants chez Muse


source : keynotespianostudio

Après 7 albums studios et des dizaines de b-sides, il était temps pour nous de vous dénicher 5 moments musicalement intéressants du groupe et pourquoi pas en profiter pour vous faire découvrir 5 notions musicales !
Pour les non-musiciens d'entre vous ne fuyez pas ! Tout sera expliqué et simplifié pour que tout le monde s'y retrouve et se couche moins bête ! 🙂 Mais je vais avoir besoin de toute votre attention !

Animals, signature rythmique et extra-beat (2:49)

Animals est une des seules chanson de Muse écrite avec un rythme en 5/4. Pour comprendre ce concept, il faut comprendre comment compter les temps. Nous allons vous l'expliquer de manière très simplifiée sans vraiment rentrer dans le détail.


La majorité des chansons de Muse (et même en général) sont écrites en 4/4. C'est à dire que l'on compte le rythme de la façon suivante :

1 - 2 - 3 - 4

"Poum - Tchack - Poum - Tchack" -> On a un temps fort tous les 2 temps. (sur le 1 et le 3). C'est donc un rythme binaire.
On pourrait donc aussi compter "1 - et - 2 - et"



Certaines sont en 3/4 comme Take A Bow ou le refrain de Hoodoo par exemple on compte donc :

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

"Poum - Tchack - Poum - Tchack - Poum - Tchack" -> On a un temps fort tous les 2 temps. (sur le 1, le 3 et le 5). C'est donc également un rythme binaire.
On pourrait donc aussi compter "1 - et - 2 - et - 3 - et"



Certaines sont en 6/8 (comme Blackout, Exogenesis 1 et 3 (et le couplet de Cross-Pollination, Hate This & I'll Love You et bien d'autres !) on compte donc de cette façon :

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

"Poum - Tchack - Tchack - Poum - Tchack - Tchack" -> On a un temps fort tous les 3 temps. (sur le 1 et le 4). C'est donc un rythme ternaire cette fois-ci !
On pourrait donc aussi compter "1 - et - puis - 2 - et - puis"



Pour revenir à Animals, son rythme en 5/4 se compte donc de cette façon :

1 - 2 - 3 - 4 - 5

Essayez vous même en lançant la vidéo ci-dessous et en essayant de compter jusqu'à 5 par dessus ! Vous verrez c'est très facile et ça vous permet de ressentir le rythme !

C'est assez particulier venant de Muse mais jusque là rien d'exceptionnel.

C'est en fait pendant le solo qu'une subtilité rythmique apporte toute sa puissance à cette partie !
En effet la quatrième mesure du solo (qui commence à 2:47) comporte 6 temps ! Un temps vient s'ajouter furtivement et donne cet effet de flottement qui donne beaucoup plus de puissance à la mesure suivante. Le procédé est réitéré sur la huitième mesure (2:55) ce qui permet au dernier refrain d'entrer en force.

Le même procédé se retrouve notamment sur les couplet de Micro Cuts et Assassin (0:50 et 0:59). Cette fois ci ce sont deux temps qui sont ajoutés ! (4/4 + 6/4 si on veut)

Take A Bow et le cercle des quintes

La majorité du temps, une chanson a une tonalité. Par exemple Stockholm Syndrome est écrite en Ré Mineur tandis que Guiding Light est écrite en Do Majeur, vous avez certainement compris l'idée !

Certaines fois les chansons ont plusieurs tonalités notamment quand il y a plusieurs parties distinctes. Par exemple l'outro de Citizen Erased est écrite en Do Majeur tandis que tout le reste de la chanson est en La Mineur.

Et maintenant si je vous disais que Take A Bow oscille entre près de 10 tonalités ?

En effet tout au long des couplets la mélodie change de tonalité en parcourant le cycle des quartes (ci-dessous) dans le sens trigonométrique et en partant de Ré. (et même sans être connaisseur, ça s'entend !)

Cycle des quartes



Ci-dessus nous avons tracé la progression des premiers couplets : On commence avec Ré puis on passe à 0:22 on passe en Sol puis à 0:33 en Do etc jusqu'au Mib.
Lorsque la guitare arrive, le schéma se répète mais cette fois on part de Sib et on reparcourt le cercle pour finir sur le Si.

La chanson change donc de tonalité très régulièrement.

Space Dementia et la gamme chromatique (2:01)

Comme on vient juste de le voir, la musique gravite généralement autour de ce que l'on appelle des gammes (tonalités). Par exemple vous connaissez tous la gamme de Do Majeur (Do Ré Mi Fa Sol La Si) (ce sont les notes blanches sur un piano). Si vous jouez les notes d'une gamme précise, dans n'importe quel ordre, ça sonnera toujours bien, il n'y aura jamais de "fausses" notes.

Il en existe des assez simples et courantes (Do Majeur / La Mineur) et certaines utilisant des modes plus obscures (Lydien / Myxolydien...).

Il existe une gamme un peu particulière que l'on appelle la gamme chromatique. Cette gamme ne comporte que des intervalles en demi-ton. De ce fait, elle comporte toutes les notes que l'on connait.

Gamme Chromatique

Il est donc plutôt difficile d'utiliser cette échelle dans un morceau du fait que cela pourrait totalement briser l'harmonie existante et sonner très faux. Mais lorsque c'est bien fait, ça procure une ambiance très étrange et hypnotisante au morceau.

Space Dementia est écrite autour de la gamme de Mi Mineur.
Mais sur le refrain la basse joue son Mi puis sort de sa gamme pour descendre les notes de la gamme chromatique une par une (Mib - Ré - Réb etc...) jusqu'au Si puis remonte tranquillement et se déplace librement autour de la gamme.

Le refrain de Glorious illustre exactement le même principe. Ici l'utilisation de l'échelle chromatique vient totalement briser la tension construite pendant le couplet pour emmener l'auditeur vers un tout nouveau paysage.

Plus récemment, l'outro de Reapers est également entièrement chromatique.

Apocalyse Please et sa syncopation

Comme on a pu le voir plus haut, le rythme se constitue de temps forts et de temps faibles.
En temps normal sur un rythme en 4 temps par exemple, les temps forts sont le premier et le troisième
Poum - Tchack - Poum - Tchack
Mais il arrive que la mesure se "shift" et que l'on se retrouve avec un temps fort sur les temps 2 et 4 ce qui donne cette réelle impression de décalage.
On appelle cela la syncopation.

L'exemple le plus flagrant chez Muse est Apocalypse Please. Il suffit d'écouter les 4 coups de baguettes donnés par Dom pour le départ du piano pour se rendre compte du décalage. En effet ceux-ci se situent entre les temps forts. Et c'est ainsi que le premier accord de piano semble se situer sur un temps faible. Toute l'instrumentalisation semble donc totalement en décalage avec la batterie mais le résultat est splendide !

L'effet est flagrant sur l'outro de la chanson (4:10 sur la vidéo ci-dessous). Les accords de piano sont joués sur les temps 1 et 3 tandis que la grosse caisse qui donne d'habitude les temps forts se place sur les temps 2 et 4.

Animals et sa polymétrie (3:35)

Et oui, on revient sur Animals !
On s'était intéressé au solo et on va maintenant s'intéresser à l'outro. Et pour vérifier si vous avez bien compris ce qu'on disait sur le rythme de ce morceau je vais vous poser une question simple !

Nous savons que le morceau est en 5/4 mais quelle est la signature rythmique de la partie amorçant l'outro? (3:35 - 3:50).

Spoiler 1 : Ceux qui ont réussi à compter 4 temps, bravo vous avez raison !
Spoiler 2 : Et pour ceux qui ont réussi à compter 5 temps, bravo vous avez raison !

Et oui ! On appelle cela la polymétrie !

La batterie joue un rythme basique en 4 temps tandis que la guitare et le basse jouent le même rythme en 5 temps ! C'est ce qui donne cette impression de décalage car en effet à chaque nouvelle mesure la batterie prend un nouveau temps d'avance sur le reste. On fini par revenir sur notre schéma rythmique originel avant que tout ne se décale à nouveau.

C'est à ce jour la seule et unique fois que le groupe utilise cette particularité rythmique dans un morceau.

Et après ?

Il existe bien entendu bien d'autres moments musicalement surprenants chez Muse ! (je pourrais même rajouter encore d'autres points sur Animals !) mais on en garde un peu pour plus tard ! 😉 (et on espère également que le groupe en aura de nouveaux à nous offrir !)
On espère que cet article vous a plus, que les musiciens seront content et que les non musiciens auront pu apprendre des choses ! 🙂

Alexis

5 réflexions au sujet de « 5 moments musicalement intéressants chez Muse »

  1. Merci beaucoup pour tous ces éclaircissements concernant la construction musicale des chansons de Muse. Je comprends à présent pourquoi ce qu’ils font me touche et à quel point, ils ont le génie de la création. Peut importe leurs innovations, leur style est reconnaissable. Bien cordialement. Mitch

  2. Cet article est excellent ! J’adore ! J’ai hâte de découvrir le prochain <3

    <3 Space Dementia <3 Glorious <3

  3. Merci pour ces explications, je ne suis pas musiciennne, mais j’avais remarqué tous ces détails qui font que leur musique me touche… Ils sont très forts ! Les voir sur scène est véritablement magique !

Leave a Reply