10 ans du concert à Glastonbury : anecdotes sur l’ère Absolution

Muse Live at Glastonbury 2004
Il y a 10 ans, le 27 juin 2004, Muse était pour la première fois tête d'affiche du prestigieux festival de Glastonbury, en Angleterre. Le concert, qui sera celui du Absolution Tour DVD, est encore considéré comme l'un des meilleurs lives de Muse. L'occasion pour nous de vous partager quelques anecdotes sur la période Absolution.

L'album Absolution (2003)

Absolution

        •  La pochette de l'album, réalisée par Storm Thorgerson, n'a nécessité aucune retouche photo, comme on peut le voir dans cette vidéo.
        • Le groupe a organisé un vote pour savoir laquelle de Fury ou The Small Print serait présente sur l'album. Matt vota pour Fury, qui fut mise dans les bonus, et Dom et Chris votèrent pour The Small Print, qui figura donc sur l'album.
        • La plupart des chansons de l'album ont été enregistrées à l'AIR Studio de Londres ... au même endroit donc que l'album The 2nd Law !
        • La chanson Apocalypse Please a été enregistrée dans un premier temps avec un orchestre, mais Matthew Bellamy a préféré l'enlever.
        • Le tintement d'une roue de wagon (trouvée par le groupe lors d'une ballade) a été enregistré et synchronisé avec la caisse claire dans le second couplet de Time is Running Out.
        • Follow Me n'est pas la seule chanson dans laquelle apparaît le bruit d'un battement de coeur ! A la toute fin de Ruled By Secrecy, il y en a un également, bien qu'il soit de très faible volume et difficle à distinguer.

L'Absolution Tour (2003-2005)

muse-live-43311

        • La "Shuffle Dance", que l'on peut traduire littéralement par "la dance du traînement de pieds", est née et a été utilisée à de nombreuses occasion par Matthew Bellamy sur scène, pendant le solo de Time is Running Out, ou encore Hysteria.
        • Pendant un concert à Atlanta, aux Etats-Unis, Matt se blessa et dû arrêter le concert. La vidéo ici.
        • C'est durant cette période que Morgan Nicholls apparut en live avec le groupe, à la basse, pour remplacer Chris -qui s'était cassé le bras- pendant une courte période. Pour rappel, aujourd'hui c'est lui qui joue du clavier sur scène avec Muse, et ce depuis 2006.
        • Anecdote malheureuse bien connue des fans : à la fin du concert de Glastonbury, William Howard, le père de Dom le batteur, décéda d'une crise cardiaque. L' Absolution Tour DVD lui fut dédié en hommage. Une pensée pour lui en ce jour spécial.
        • Matt Bellamy cassa 140 guitares lors de cette tournée, et rentra dans le Guiness des records.
        • Chris utilisa pour la première fois un médiator pour sa basse en live pour cause de blessure pendant un concert au Canada. Il en a depuis prit l'habitude et joue certaines chanson avec.
        • Muse joua pas moins de 22 fois en France durant cette tournée, dans des villes comme Toulouse, Rouen, Nîmes, Nancy ou encore Clermont-Ferrand.

Pour finir, nous vous avons préparé une petite galerie des meilleures photos de cette période.

 

Une réflexion au sujet de « 10 ans du concert à Glastonbury : anecdotes sur l’ère Absolution »

Laisser un commentaire