Matt, Dom et Chris commentent chacune des chansons de The 2nd Law

Voici une interview du groupe avec le magazine japonais Rockin' On. Merci à sak pour la traduction du japonais vers l'anglais.

Interview avec Matt

"Supremacy" est une chanson théâtrale qui repousse la grandiloquence du son à l'extrême. Au contraire, "Madness" est un peu plus simple et minimaliste. Ce genre de contraste sonore est basé sur toutes les lois de l'univers qui répètent le cycle d'expansion et de contraction.

En ce qui concerne "Follow Me", nous avons transformé un son rock en un son entièrement électronique. Mais pour "Unsustainable", nous avons essayé de faire l'inverse. Nous avons enregistré un son électronique dans un premier temps, et re-enregistré avec des vrais instruments par la suite.
Ce fut notre plus gros défi.

"Panic Station" est presque une chanson funk qui présente des sections cuivres, à l'origine inspiré par le concert de Stevie Wonder au Festival de Glastonbury. Cette chanson a aussi un côté disco. (Le journaliste dit que la chanson lui rappelle "Miss You" des Rolling Stones)

Avant que Muse existe, nous jouions du rock funk parce qu'à cette époque on aimait des groupes comme Primus, Red Hot Chili Peppers.
On aime aussi les années 80, avec des artistes comme Prince, INXS, etc.

J'ai écrit cette chanson en souvenir de nos débuts où nous aimions jouer de la musique innocemment. "Madness" est influencé par le blues et le R&B, «Follow Me» se rapproche du rythme de la musique la danse classique.
Dans cet album, on a mis l'accent plus que jamais sur le groove et le swing.

À propos de mon jeu de guitare, j'ai essayé de laisser ma personnalité s'exprimer naturellement dans un style plus organique.

Pour le chant, j'ai essayé de changer mes styles de chant pour chaque chanson, parce que chacune d'elles a son propre caractère. "Panic Station" est une chanson entrainante alors je voulais y exprimer une joie pure. "Supremacy" et "Survival" sont si sérieuses que j'ai essayé de chanter d'une façon dramatique et lyrique. Dans les chansons appelées "Madness", "Follow Me" et "Big Freeze", je me suis concentré sur un chant façon pop star arrogante.

Interview avec Dom

Le nouvel album marque une rupture avec tous nos disques précédents, et c'est l'album le plus diversifié de l'histoire du groupe. La relation dans le groupe s'est améliorée, et est plus conviviale et plus détendue.

Au cours de la création de The Resistance, Chris venait à paine au studio en raison de ses problèmes avec l'alcool, alors Matt et moi nous bossions seuls tous les deux. Ce fut une expérience vraiment difficile pour nous.

Mais cette fois, il y avait un très bon environnement où nous trois pouvions parler de n'importe quoi parce que Chris a surmonté son alcoolisme.
Le dubstep a été une musique parfaite pour mon entraînement et j'ai invité Matt et Chris pour voir Skrillex et Nero l'automne dernier, ça leur a changé de point de vue sur le dubstep.

Le son Funk avait été un sujet tabou dans le groupe pendant de nombreuses années jusqu'à ce que nous faisions "Panic Station", car ça nous évoquait des souvenirs d'ado. Mais cette chanson à changé la donne.

Interview avec Chris

J'ai vraiment eu la chance de réussir à survivre à ma situation difficile. J'ai failli oublier à quel point la musique est importante pour moi. Le lien de notre amitié est plus forte et plus profond qu'auparavant.
J'ai vraiment aimé travailler au studio cette fois.

Chacune des chansons de cet album a un visage complètement différent, de sorte que chaque morceau vous apporte de nouvelles surprises.

Nous nous sommes sentis plus confiant dans la production de l'album par nous-mêmes, alors nous avons décidé que nous devions nous tenir sur nos pieds.

J'ai exprimé mes sentiments en toute honnêteté pour ma famille et les membres du groupe dans une chanson qui s'appelle "Save me". Ils ne m'ont jamais abandonner et m'ont toujours aimé avec patience, malgré le fait que je leur causais des ennuis depuis des années. Les amis n'ont aucun lien du sang, alors ils auraient très bien pu se passer de moi, mais Matt et Dom sont toujours resté à proximité et se souciaient de moi avec patience et gentillesse. J'ai été profondément touché quand je me suis réveillé à la réalité.

7 réflexions au sujet de « Matt, Dom et Chris commentent chacune des chansons de The 2nd Law »

  1. j’ai vraiment hâte de découvrir cet album qui me séduit déjà et qui semble aussi un peu empreint de nostalgie pour rendre hommage aux années qui ont vu naitre ce groupe et la force de leur longévité et de leur succès vient de leur amour pour la musique et leur amitié plus forts que tout… bravo à eux !!

  2. Au début, j’ai été vraiment perplexe sur la sonorité de cet album, qui s’éloignait du « rock » que j’aime, d’après ce qu’on lit. Pourtant, ces interviews… bah elles me donnent maintenant beaucoup plus envie de le découvrir.
    L’ambiance qui a apparemment régné dans le groupe durant l’album me laisse présager le meilleur. Je peux vous dire que le travail est plus réussi quand il y a une ambiance telle dans un groupe, avec bonne humeur et surtout avec ses amis. On voit que Matt’ et Dom’ sont des personnes avec du cœur, et que Chris leur en ait réellement reconnaissant.
    De plus, le groupe signe un « retour aux sources ». La musique innocente d’un groupe inconnue, il n’y a rien de mieux pour moi, et le fait que les 3 musiciens souhaitent « revivre » (j’insiste sur les guillemets) cette expérience est pour moi un grand pas en avant, – devrais-je dire « encore » ? – pour Muse.

    Finalement, alors que j’avais beaucoup de doutes sur la direction que prenait le groupe (surtout avec The Resistance, qui est pourtant un album génial ! Uprising, Undisclosed Desires, Resistance, Unnatural Selection et Exogenesis, les meilleures pistes, ont leur place parmi les gros morceaux tels qu’Hysteria, Citizen Erased ou encore Knights of Cydonia (‘fin un peu dur pour Exogenesis quand même… xD)), j’ai de nouveau hâte d’entendre The 2nd Law, qui s’annonce être une pure merveille, et qui se pourrait devienne leur meilleur album, on ne sait jamais avec THE Trio…

  3. Merci beaucoup pour la traduction de cette interview très enrichissante! Il y a quelques fautes de français assez balèzes mais franchement comparé au travail de traduction ce n’est rien.
    Merci 🙂

  4. Merci pour la traduction. Vraiment contente d’en apprendre plus sur ce nouvel opus attendu comme un bébé.

Laisser un commentaire